Feux de paille


L'encrier

Sous l’azur du ciel vitrail éternel
Brille le regard de l’enfant émerveillé
Escorté par les murailles rebelles
D’un tendre chemin d’écolier.

Aux portes de l’antre dévoreuse
Nos six ans déglutissent leur angoisse
Le visage sévère d’une voix railleuse
Guide les pas incertains dans la place.

Regroupés sur les bancs assagis
D’une classe sombre et poussiéreuse
La senteur fugace d’un sourire exquis
Oui c’est elle, envahit l’âme rêveuse.

La maîtresse des lieux approche le pupitre
Déverse un liquide bleu à l’odeur âpre
Au fond d’un cœur troublé qui s’agite
Sous l’emprise d’une première débâcle.

Ecrire.

La plume téméraire plonge en apnée
Ramène la goutte inquiète sans accroc
Stationne au dessus de la feuille de papier
S’écrase et ronge le buvard au galop.

La main hésitante dessine son cheptel
Dans un entrelacs de signes apeurés
Echo lointain plus ou moins fidèle
D’une gamme au tableau noir médusé.

Des yeux indulgents parcourent le cahier noirci
Sur les pages constellées de glyphes mystérieux
Gravures éphémères aux queues arrondies
Qui s’emmêlent et s’enchevêtrent un peu.

Sur la vitre embuée l’alphabet des astres
Entame sa ronde et peuple ces rêves
Frange de souvenirs délicats comme l’albâtre
Mémoire qu’un son de cloche achève.


Sentiers Poétiques ©1998 par Vincent Di Sanzo
vous pouvez envoyer un courrier à l'adresse suivante : vdisanzo@teaser.fr
ou bien signer le livre d'or.