Feux de paille


Chez nous

Les routes sinueuses sont encombrées de feuilles mortes
Les oiseaux font la conversation aux chats qui s’en moquent
Le bocage ouvert annonce un village rieur
L’herbe verte est tachetée de robes d’un rouge crieur.

Les gens naissent et meurent à l’abri de solides bâtisses
Prennent le temps de vivre à l’ombre de tilleuls odorants
Vous parle en face sans baisser les paupières
Et vous accueille à la maison sans faire de manière.

La forêt de hêtres et de bouleaux respire le bonheur
Abrite en son sein des légendes à peine oubliées
Et ce sentier esseulé qui mène à une frêle cascade
Qui crépite et se fraie un chemin en toute liberté.

La silhouette d’un château ruiné sans histoire
S’agrippe péniblement à la pente ravinée
S’écroule un peu plus témoin d’une page de notre mémoire
Veille sur le passé et sur cette vie qui semble figée.


Sentiers Poétiques ©1997 par Vincent Di Sanzo
vous pouvez envoyer un courrier à l'adresse suivante : vdisanzo@teaser.fr
ou bien signer le livre d'or.