Cet été là


Le long de la mer

Sitôt le soleil parti en son exil doré
Nous allons le long de la mer nous promener
Sur cette allée déserte empreinte de quiétude
Partageons ces tendres instants de solitude.

L’air frais ne peut contenir ma fougue
Son invisible caresse remplacer mes mains
Seul un vent timide soulève ta chevelure
Le déclin du jour exalte mon audace dans ce clair obscur.

Quels frissons m’emportent de te serrer contre moi
Magie mystérieuse de ta peau qu’effleurent mes doigts
Un baiser ! pardonne moi de vaincre ta timidité
Et s’il me faut forcer ce cœur farouche agité.

La nuit est trop belle et je suis trop heureux
De marcher avec toi le long de ce chemin sableux
Mon bras sur tes blanches épaules
Dans cette histoire charmante et sans paroles.

Un rayon lunaire éclaire ton visage enchanteur
Tu souris ! tes lèvres dessinent ce merveilleux bonheur
Les vagues chantent notre amour
Et chahutent doucement une barque sans recours.


Sentiers Poétiques ©1997 par Vincent Di Sanzo
vous pouvez envoyer un courrier à l'adresse suivante : vdisanzo@teaser.fr
ou bien signer le livre d'or.