Cet été là


Si vite

Pardonne moi mes instants d'absence
Quand ta voix troublait le silence
Elle guidait mon âme à travers un chemin mystérieux
Elevait mon coeur vers des désirs impérieux.

Quelle est donc la force divine
Qui émane de ton expression coquine
Pourquoi donc un simple regard
Trouble mon esprit et l'égare.

Comment en si peu de temps as-tu réussi à foudroyer mon coeur
A rendre à mon esprit toute sa vigueur
Si peu de jours et déjà tout ce chemin parcouru
Je ne me suis, si jamais rapidement, senti vaincu.

N'ai je pas été trop précipité
Mais peut-on se contenir aussitôt enflammé
Peu importe le ridicule de ma situation
Pouvons nous être maître de nos passions.


Sentiers Poétiques ©1997 par Vincent Di Sanzo
vous pouvez envoyer un courrier à l'adresse suivante : vdisanzo@teaser.fr
ou bien signer le livre d'or.