Le soir charmant


Incompris

Puisque le paradis de ton coeur m'est interdit à tout jamais
Puisque l’ardeur de mon amour s'est révélé impuissant .
A toucher ton âme insensible et glacée
Je tombe à genoux les yeux gonflés et brûlants.

Et j’implore le ciel tourmenté
Gardien de mes larmes dans ces gros nuages gris
Laisse donc éclater ton chagrin bafoué
Que ce terrible orage s'abatte sur mon coeur incompris.

Viens noyer cette rancoeur oppressante
Qui m’asphyxie et fait vaciller mon âme
Eteint mon regard, ferme cet horizon de ta main caressante
Aimable pluie viens apaiser ma flamme.

Viens me faire oublier le goût de mon tourment
Que l'on en termine avec cet affreux cauchemar
Mais peut-on consoler un coeur déçu tant aimant
Par de petites perles de pluie qui me ramène à ton regard.

Plaintes véhémentes, souffrances inutiles
Comment pourrais-je oublier tes sourires assassins
Je rage de m'être fait prendre à ce jeu puéril
Qui donc m’ôtera ton foudroyant venin.


Sentiers Poétiques ©1997 par Vincent Di Sanzo
vous pouvez envoyer un courrier à l'adresse suivante : vdisanzo@teaser.fr
ou bien signer le livre d'or.