Le soir charmant


Semainier

J'ai réuni dans cette irruption du réel quelques lettres de solitude écrites dans cette petite pièce mansardée. Près de la lampe vacillante les mots jouaient aux fantômes. Gentils avec moi-même ils coulaient à flots sur ces tendres feuilles de papiers. Je courrais après les souvenirs, essayais de les rattraper pour les coucher sur ces pages blanches.

C'était un jeu facile et exaltant, il suffisait de fermer les yeux pour mieux sentir le parfum de ses cheveux, pour mieux imaginer ces moments de folies impossibles. Complice, mon stylo roulait sur la piste blanche. Allez roule petite bille, roule, aide moi à rejoindre ce corps évanescent ...


Sentiers Poétiques ©1997 par Vincent Di Sanzo
vous pouvez envoyer un courrier à l'adresse suivante : vdisanzo@teaser.fr
ou bien signer le livre d'or.