Le soir charmant


Passion

Eprouvantes sensations, merveilleux rêves qui me tenaient éveillé
Qui m'élevaient au dessus du médiocre quotidien et d'une vie blafarde
Que seraient sans vous mon besoin d'affection, mon coeur illuminé
Triste existence, pauvre avenir, vision hagarde.

Quelque temps sans passion et mon âme s'ennuie et se vide
Etrange malaise étouffé de silence angoissant et de solitude
Je cherche en vain à occuper mon esprit d'un tumulte aride
Et m'adonne parfois à de vils plaisirs par lassitude.

Jusqu'à ce qu'un vent de folie vienne me prendre et m'animer
Me rappelle un amour, de vifs désirs et m'entraîne dans un vertige
Naissance sans cesse répétée d'une éternelle passion enflammée
Sur ces flammèches tournoyantes d'un bonheur passé, ultime vestige.

Un sourire, un regard suffit à rallumer un feu affaibli
A charmer un coeur sensible brûlant d'émotion
A l'entraîner dans un tourbillon de sentiments et d'intense frénésie
A réveiller de folles envies et de voluptueuses sensations.

Que l'amour, ouragan du coeur, m'emporte dans sa danse effrénée
Qu'il me prenne de tous ses frissons même des plus hardis
Qu'il m'entraîne dans une flamboyante clarté
Qu'importe ! s'il me sauve du désespoir et m'offre la vie.

Vivent les fruits défendus, amour, sensualité et tendresse
Satisfaisons un coeur coupable des plus fortes aspirations
Bâtissons leur un temple, vénérons leurs déesses
Peu importe qu'un plaisir l'emporte sur la raison s'il se nomme passion.


Sentiers Poétiques ©1996 par Vincent Di Sanzo
vous pouvez envoyer un courrier à l'adresse suivante : vdisanzo@teaser.fr
ou bien signer le livre d'or.