Cet été là


Rêves

Le souvenir tenace de ton visage candide
M'amène encore à un nouvel horizon splendide
D'où ressort ton petit air mystérieux
Qui plane ce soir dans cette pièce sans feu.

Je ne puis résister à ton sourire diabolique
Qui me plonge dans des pensées chimériques
Je t'en supplie parle moi j'ai besoin d'un écho
Faible et fragile je ne suis pas un héros.

Je rêve de m'endormir au doux murmure de ta voix
Mais je repense au souffle de ta bouche effleurant mon bras
J'ai peur de ne plus pouvoir soutenir ton regard vagabond
Quel monument pourrais-je élever à ta gloire et à ton nom.

Mon coeur tressaute à chacun de tes mouvements
Attentif à ton regard, à tes gestes hésitants
Il pleut des mots toujours les mêmes
Est-ce ma faute si je t'aime.

Je rêve de temps lointains où l'on courtisait sa maîtresse
Sous l'oeil d'un mari généreux, exprimait sa tendresse
Chevalier à la fleur fragile dis moi quel est ton royaume
Je ne puis continuer plus longtemps à errer comme un fantôme.

Je rêve encore de baiser ta main
Sous un regard inquisiteur mais somme toute coquin
Prend moi à tes côtés je serais ton prophète
Ton amant, ton baladin, ton poète.

Je louerais aux dieux ta profonde délicatesse
Contre l'espoir vain d'une hypothétique caresse
Et dans le ciel bleu flottera ta bannière
Seul contre tous je défendrais ton mystère.

Tu seras la muse d'un royaume légendaire
Où tous les hommes apprendront à se parfaire
Après avoir épuisé leur force ultime
Ils se sacrifieront pour toi en humble victime.


Sentiers Poétiques ©1996 par Vincent Di Sanzo
vous pouvez envoyer un courrier à l'adresse suivante : vdisanzo@teaser.fr
ou bien signer le livre d'or.