Patrick Milot


Au revoir

Dans la noirceur de ma vie
Luit la chandelle de l'avenir
Même si le ciel s'obscurcit
Rien ne rime avec finir

Beaucoup trop de question me tiraille
Et tellement peu de réponses me réponde
Le vent souffle au travers de mon chandail
Mais dans mon coeur sourie la Joconde

Pardonne-moi de t'avoir jugé
Je n'avais point enfilé tes souliers
Jamais je n'avais réalisé
Ce que c'est la liberté

Trop souvent j'ai cru
Que nous sommes tous égaux
Avec toi j'ai su
Que l'ignorance est le pire des maux

Ne crois pas que j'approuve ton geste
Je respecte seulement ta personnalité
Un tabou qu'on fuit comme la peste
Une maladie qui secoue l'Humanité

La terre continue de fonctionner
Et l'impôt doit toujours être payer !
Mais ce qui ne tourne pas rond
C'est le quotidien de mes émotions

J'avoue avoir été ébranlé
Mais que veux-tu ?
L'hiver est subitement arrivé
Et je n'ai rien vu !

J'ai encadré ton souvenir
Placé à la vue de tout le monde
La nuit ne pourra le ternir
Il est à côté de la Joconde.

Pat Mil.


Sentiers Poétiques ©1996 par Vincent Di Sanzo
vous pouvez envoyer un courrier à l'adresse suivante : vdisanzo@teaser.fr
ou bien signer le livre d'or.