Gertrude Millaire


Vie ensablé

Comme une mer
porte sa vague
je te porterai en moi
toute une vie
toute une vie accrochée
aux heures silencieuses
nourrie par la présence de ton pas
quand l'absence délire

Je te porterai en moi
toute une vie
comme folie délirante
et mes mots emmêlés
s'accorderont au rêve
sur un air indompté

gert


Jour fragile

De longues traînées de nuages
effilochés
entachées d'indifférence
voyagent dans l'innocence d'un enfant

la nuit se referme
sur son pas incertain
qu'effleure un rêve délirant
au rythme cadencé
de son imaginaire

sous un ciel troué
son oeil scintille
d'une tendresse mendiée
que les silences n'apaisent

gert


Sentiers Poétiques ©1996 par Vincent Di Sanzo
vous pouvez envoyer un courrier à l'adresse suivante : vdisanzo@teaser.fr
ou bien signer le livre d'or.