Silvaine Arabo


Poèmes

Une haute densité de paroles. Le flux irrésistible de l’Image.
Par-delà l’abandon. Par-delà la trahison.
Où mènent toutes ces marées ?

Je ne sais plus où te saisir : ici est un tel ailleurs !
J’ai mon escorte d’anges, comme d’habitude.
De démons aussi.

Sans doute es-tu l’un d’entre eux. Assurément.

J’erre encore dans la profondeur des yeux et leur poids de silex.
Un outre-mer que noircissaient les orages.

J’y vois des tourments sur l’océan.

Vade retro, Satanas,

Mon amour!

Silvaine Arabo


Le temps et ses vitraux. Organise en un cosmos
- une cathédrale- ce qui fut chaos, dans toutes nos fondrières.

Givre.

Sans doute n’y a t’-il rien à regretter.
Sans doute tout est-il à sa place?
Qui dira?

Il se peut qu’un puzzle gigantesque préside à
nos destins de cormorans, tantôt nous foudroyant, tantôt nous magnifiant.

Comprendre.
Le faut-il ?

Une seule chose : dans cette débandade des
apparences, l’oiseau vermeil de ma gorge chante pour toi,

Mon Aimé

Mon Ennemi.

Silvaine Arabo


Sentiers Poétiques ©1996 par Vincent Di Sanzo
vous pouvez envoyer un courrier à l'adresse suivante : vdisanzo@teaser.fr
ou bien signer le livre d'or.