Croisement de regards
Instantané mystique
D’une vérité éphémère

Le miel de tes baisers
Se souvient des fleurs parfumées

Dans la chambre vide
Flotte encore cette odeur
D’un instant aboli

Ne me regarde pas ainsi
Mon cœur est à nu

Simplement te regarder dormir
Et deviner tes rêves

Il faudrait inventer une horloge géante
Pour marquer ces nuits passées avec toi

Lune blanche
Inceste de mes nuits

Jets de mots
Pierres de lune