L’ombre fugitive
Effleure à peine
Le cadran de l’amour

Heure fragile
Mélancolie
Sans lendemain

Merveilleux silences
Qui rehaussent ton regard
Dans cet écrin pur

Fantasmes désarticulés
Triste spectacle
Eveil d’un non sens

Rencontre improbable
De nos rêves inconscients

Mes doigts
Sur ta peau blanche
Chair de poules