Je veux enterrer ces paroles absurdes
Echo figé du temps qui fuit
Dans un verre qui réchauffe le coeur

Où es-tu astre de mes nuits
Petit corps au pouvoir étrange
Qui me fait trembler

L’amour divin resplendit dans la coupe
Miracle du souvenir de cet éternel festin
Remède magique pour cette âme attristée

Goutte ces larmes rondes et sucrées !
Et suis l’étoile qui brille dans la nuit
Elle te conduira sur le chemin de l’extase

Douce amie, viens mêler ton parfum envoûtant
A celui qu’exhale cette liqueur dorée
Versons le feu vital dans nos coeurs enjoués !

La douceur de tes baisers langoureux
Et la saveur de ce vin exquis
Me donnent l’ivresse