Al-Qâhira, la plus grande ville d'Afrique, est situé à la limite du désert et de l'origine du delta fertile. On y trouve un condensé de toute la riche diversité egyptienne: l'Egypte antique que nous avons explorée à Giza mais aussi l'Egypte chrétienne dans le vieux Caire et l'Egypte islamique avec ses mosquées.

Selon la tradition, c'est vers l'an 40 que l'apôtre Marc évangélise l'Egypte. La vallée du Nil, en 395, devient une province byzantine, mais en réponse à l'oppression byzantine, les Egyptiens adoptent la doctrine monophysite qui affirme l'unicité divine de la nature du Christ. En 639 l'invasion par les Arabes amènera un grand mouvement de conversion à l'islam.

La visite du musée copte est aussi l'occasion de s'attarder dans les ruelles étroites du vieux Caire.



Saint Antoine et Saint Paul.

Sur cette icône, peinte sur bois, du 18è siècle, Saint Antoine rend visite à Saint Paul. Ce dernier est figuré avec une barbe blanche; à ses côtés, le corbeau lui apporte dans son bec un pain. 

L'église Saint-Serge fondée au IVème siècle fut édifiée sur une crypte qui
aurait servi d'abri à la sainte famille lors de sa fuite en Egypte. L'église abrite
des pièces de marqueteries incrustées d'ivoire d'une grande finesse.

L'église! Elle tient de la basilique byzantine, de la mosquée et du gourbi
de désert. En entrant on a l'impression d'être initié d'une façon soudaine
à l'enfance naïve du chrsitianisme, de le surprendre, si l'on peut dire, dans
son berceau. La triple nef est pleine de petits enfants qui pleurent ou qui
rient et s'amusent, et beaucoup de mères allaitent leurs nouveau-nés -
pendant l'invisible messe, qui doit se célébrer là-bas, derrière l'iconostase.
Par terre, des nattes, où des familles sont assises en cercle et semblent
chez elles. Et au-dessus de tout cela un étrange vieux plafond en bois de
cèdre, avec de grosses poutres barbares.



Dans la demi-obscurité, qui masque les décrépitudes, c'est parfois de l'Orient resté adorable, quand, au-dessus des maisonettes si agrémentées de moucharabiehs et d'arabesques, on voit tout à coup quelques-uns des grands minarets aériens, qui s'élancent prodigieusement haut dans le ciel crépusculaire.

Les moucharabiehs sont ces grilles de bois, souvent travaillées et découpées, qui s'avancent sur la rue et font office de fenêtres.


| Index thématique | Repères chronologiques | Liens |


Voyage en Egypte © 1997 par Vincent Di Sanzo