Les Feuilles




Paroles et Musique de Charles d'AVRAY




LA rouille tombe sur les feuilles
Et les feuilles tombent encor
C'est Brumaire en son plein décor
Et l'on dirait des écus d'or
Que le vieux cantonnier recueille.
Sa brouette, jusques au bord
En est pleine, et lui, sans effort,
Va mettre en tas ces écus d'or.
La rouille tombe sur les feuilles.

La rouille tombe sur les feuilles
Et les feuilles tombent toujours,
Annonçant la fin des beaux jours;
Et, se rappelant ses amours,
Le vieux cantonnier se recueille.
Tout triste, il laisse libre cours
A sa peine, et pour tout discours,
En souvenir de ses amours,
Ses larmes tombent sur les feuilles.

Puis, raide, il tombe sur les feuilles
Et les feuilles tombent au vent,
Légères et d'or, comme avant.
C'est dans ce suaire mouvant
Que la nature « l'encercueille »...
Donc, que tu sois tête à l'évent,
Petit, grand, ignare ou savant,
Autant en emporte le vent :
L'homme tombe comme les feuilles.

Charles d'Avray


[precedent] [suivant]
Son RA
RealAudio
Durée: 44 sec
Taille: 83 Ko




[D'Avray] [Chansons]
[IndexCh.]
[Photos] [Livre d'or]

[Chrisp's Homepage] © 96,97,98 - Christophe PERRIN eMail
Dernières modifications: 4 octobre 98