Station Porte des Lilas-Cinéma
Station Porte des Lilas-Cinéma

La livraison du prototype de métro sur pneus MP 51 fit de la Porte des Lilas et de la voie 'Navette' une base d'essais pour expérimenter en 'grandeur nature' cette technologie nouvelle entre 1951 et 1956.
On utilisa également la station fermée de Porte des Lilas pour les présentations et les inaugurations. En 1951 furent présentés le prototype MP 51 et le Matériel Articulé. La même année la RPTP (Régie Publicitaire des Transports Parisiens) présentait aux professionnels de la publicité la maquette de ce qui allait devenir le premier aménagement publicitaire de Métro parisien. Le carossage de la station Franklin D. Roosevelt (ligne 9) a été installé en 1952 à la suite de ce prototypage. Il est toujours en place actuellement.
Enfin la Porte des Lilas a accueilli des générations de jeunes conducteurs qui y ont bénéficié, en particulier, de la formation à la conduite des rames sur pneus. Jusqu'en 1988, la rame d'instruction sur pneumatiques se trouvait à Porte des Lilas.
En 1988, le Matériel Articulé retourne à la Porte des Lilas, mais pour des essais: on y effectue l'expérimentation de la transmission des données entre la voie et le train en vue de la mise au point d'un pilotage automatique intégral, qui n'aura pas de suite.
Pour le nouvel an 1993, les nouvelles rames de Métro MF 88 'Boa', désormais en service sur la ligne 7bis, y ont été présentées à la presse (voir également les photos de la station Haxo), en présence de Francis Lorentz, éphémère Président Directeur Général de la RATP.
Mais l'aspect le plus inhabituel de la station est sa transformation en studio de prises de vues. De fausses plaques de noms de stations sont fabriquées selon les besoins afin de transformer la Porte des Lilas en Pont-Neuf, Pigalle ou Pyramides...
Ainsi, depuis plusieurs années, la majorité des prises de vues de films, téléfilms ou publicités dont des scènes se passent dans le Métro, ont lieu Porte des Lilas.
Récemment, les travaux de voie et l'aménagement d'un atelier d'entretien des rames MF 88 circulant sur la ligne 7bis ont coupé toute liaison par voie ferrée entre les lignes 3bis et 7bis.
Extrait d'un document de l'A.D.E.M.A.S.

The prototype of a new generation of subway trains (with rubber tires) used the station Porte des Lilas and the 'shuttle' line to experiment in real size this new technology between 1951 and 1956.
This station was also used for presentations and inaugurations. In 1951, this is where the new MP51 and the new 'Matériel articulé' equipments were shown for the first time. The same year, a model was presented to advertisement professionals of what would become the first advertisement setup in the Paris subway. The design of the Station Franklin D. Roosevelt (line 9) was created in 1952 after this prototyping experiment. It is still in place to this day.
Finally, Porte des Lilas has welcomed many apprentice subway trains drivers who learned, in particular, how to drive a rubber tires train. Until 1988, the dummy instruction train was parked in Porte des Lilas.
In 1988, the 'Matériel articulé' went back to Porte des Lilas to be used in a experiment of data transmission between the train and the rails in order to test the feasibility of a complete self-driving train.
For the New Year 1993, the new MF 88 'Boa' trains (now used on the line 7bis) were presented to the press (see also station Haxo).
But the most original aspect of this station is its use as a movie set. Fake name plates can be made in order to transform this station into another one (Pont-Neuf, Pigalle or Pyramides).
Excerpt of an A.D.E.M.A.S. document

Coup d'oeil...
View...

Station fermée Porte des Lilas - Cinéma
Une rame ancienne Sprague à quai dans la station Porte des Lilas - Cinéma.
An old Sprague train in the station Porte des Lilas - Cinéma.

Station fermée Porte des Lilas - Cinéma
La même vue de l'autre côté...
The same train from another angle...